Point de vue zero - legitim-norma.ru

Fabula, Atelier littéaire : Points de vue dans la narration

Un embarras sous une voûte, au bout de la rue, avait forcé le régiment à sarrêter. La jeune femme ferma sa croisée et regarda, à demi cachée par le rideau de mousseline brodée de sa fenêtre. Elle pouvait avoir vingt-quatre ou vingt-cinq ans. Lucien trouva dans ses yeux une expression singulière ; était-ce de lironie, de la haine, ou tout simplement de la jeunesse et une certaine disposition à samuser de tout?

Lucien Leuwen, un roman de Stendhal, romancier de la première moitié du XIXe siècle : L ucien leva les yeux et vit une grande maison, moins mesquine que celles devant lesquelles le régiment avait passé jusque-là ; au milieu dun grand mur blanc, il y avait une persienne peinte en vert perroquet. Toutes les idées tristes de Lucien senvolèrent à laspect de cette jolie figure ; son âme en fut ranimée. Les murs écorchés et sales des maisons de Nancy, la boue noire, lesprit envieux et jaloux de ses camarades, les duels nécessaires, le méchant pavé sur lequel glissait la rosse quon lui avait donné, peut-être exprès, tout disparut.

Nous voilà dans la focalisation externe. Notons quand même lappréciation implicite portée par lauteur qui ne se contente pas dêtre un témoin neutre (la focalisation externe nexclut pas les commentaires, mais ils ne sont pas issus de la conscience du personnage) : le rêve de Lucien est brutalement interrompu par un dur retour à la réalité, son exaltation sombre dans une.

Le second escadron, dont Lucien faisait partie, se remit en mouvement tout à coup : Lucien les yeux fixés sur la fenêtre vert perroquet, donna un coup déperon à son cheval, qui glissa, tomba et le jeta par terre. Cette fiche de méthode a été rédigée par Jean-Luc. Appliquons ces définitions à lextrait suivant pour mettre en valeur particulièrement les focalisations interne et externe. Cherchons les indices : le texte qui suit est un extrait de.