Les echos defense - legitim-norma.ru

Le général de Villiers accorde une interview au journal Les Echos

Il a coûté 270 millions deuros et pourra accueillir quelque 3.000 personnes. Egalement livrée en 2013, la tour Eqho (ancienne tour Descartes entièrement rénovée pour 690 millions deuros. En octobre 2012, la première pierre de, d2, de Sogeprom, filiale de la Société Générale, a été posée. Les bureaux y sont petits et mal agencés. Quant au toit, qui abrita un temps un musée, il est fermé au public depuis 2010, tout comme l'ascenseur panoramique qui y mène. Athéna. Autres projets en cours: celui de la tour, air2, qui doit être construite à lemplacement de la tour Aurore, ou encore celui de la tour. Trinity un projet dUnibail-Rodamco à 306 millions deuros.

Pour lheure, des recours bloquent toujours le chantier. Mais celui «sur la démollition est en bonne voie de résolution», nous indiquait-on début décembre 2014. Les travaux devraient enfin démarrer à lautomne 2015, pour une livraison repoussée fin 2020. En mars 2010, larchitecte Jean Nouvel avait déjà renoncé à faire bâtir la tour Signal qui, à lorigine, devait être achevée fin 2013, faute davoir trouvé des investisseurs. Le groupe espagnol Medea, initialement prêt à financer le projet, mais victime de la crise immobilière dans la Péninsule ibérique, avait dû se retirer. La Défense doit ainsi gagner dici à 2020 quelque 850.000 mètres carrés de bureaux supplémentaires ou rénovés. Un concours darchitecture est aussi lancé en vue de réaliser une tour «caractérisée par son audace architecturale selon le ministère de lEquipement.

LEpadesa a signé à lété 2010 le protocole daccord. Mais la justice a ordonné en octobre 2011 la suspension des travaux de démolition en raison dun différend entre les investisseurs et les copropriétaires de deux immeubles voisins.

Areva, qui emploie 44.000 personnes (29.000 en France) a accusé en 2014 des pertes record de 4,8 milliards deuros. Pour Pascal Evariste (CGT ce rassemblement marque «le début de la bagarre».